PAYS MEMBRES   Côte d'Ivoire    Ghana    Togo    Bénin    Nigéria

fren

L'OCAL sur Facebook  L'OCAL sur LinkedIn  L'OCAL sur Twitter  L'OCAL sur Youtube  L'OCAL sur Google Plus

 

L’OCAL souhaite une approche régionale de la gestion de la sécurité routière sur le corridor Abidjan Lagos

Le Centre National de Sécurité Routière du Bénin a abrité les 7 et 8 septembre 2017 une réunion régionale des experts de la sécurité routière du corridor Abidjan-Lagos organisée par l’OCAL.

Déjà très active sur le volet de la santé, l’Organisation du Corridor Abidjan-Lagos en analysant les données collectées sur l’Axe Abidjan-Lagos a identifié la nécessité de s’attaquer aux problèmes liés à la sécurité routière.

Background

Chaque année, la route tue au moins 1,2 millions de personnes avec environ 140.000 blessées par jour dont 15.000 resteront handicapées à vie selon l’OMS.  Les accidents de la route font autant de victimes que les grandes pandémies telles que le VIH/Sida, le paludisme ou la tuberculose. Ces accidents constituent aujourd'hui la première cause de mortalité dans la tranche d'âge des 15-29 ans et la deuxième cause de mortalité dans celle des 30-44 ans.  En Afrique, les conséquences de l’insécurité routière néfastes sur  la croissance économique et sur le  développement ne sont plus à démontrer. Chaque année plus de 300.000 personnes perdent la vie sur les routes africaines.

C’est pourquoi fort de son statut d’Organisation Intergouvernementale et son mandat de facilitation de la libre circulation des personnes et des biens et de promotion de la santé le long du corridor Abidjan-Lagos, l’OCAL ne saurait rester inactive face à ces vies qui sont fauchées quotidiennement sur nos routes.

L’OCAL a donc a perçu la nécessité de contribuer à l’atteinte des objectifs de la «Décennie d’actions pour la sécurité routière 2011-2020» instituée par l’Assemblée Générale des Nations-Unies en Mars 2010 qui consiste à réduire de 50 % le nombre d’accidents mortels de la route à l’horizon 2020.

Cet objectif est en lien avec la nouvelle vision de l’OCAL du corridor Abidjan-Lagos, « Un Corridor de développement impulsé par une population en bonne santé, jouissant de tous ses droits et circulant librement en toute sécurité avec ses biens».

Les premières heures de la sécurité routière a l’OCAL

L’OCAL envisage d’introduire la sécurité routière comme un de ses domaines prioritaires dans le cadre d’une approche régionale impliquant les cinq pays : la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin et le Nigéria.

Le programme régional de sécurité routière dénommé « SAFERAFRICA » et financé par l’Union Européenne regroupant divers partenaires de mise en œuvre à l’instar des Universités, des Institutions Régionales, des ONGs est l’opportunité pour amorcer cette approche régionale en mettant l’accent sur les méthodes actuelles utilisées par chaque pays pour la localisation des accidents, et proposer des méthodes innovantes pour leur amélioration, et identifier les activités régionales à mener au niveau de nos cinq pays pour l’atteinte des objectifs de la Décennie d’Actions sur la Sécurité Routière.

Institutions Internationales partenaires :

  • Ministère des Infrastructures et des Transports du Bénin
  • Solidarité Internationale sur les Transports et la Recherche en Afrique Sub-Saharienne (SITRASS) France
  • Initiative Conseil International Santé (ICI-Santé) basée au Burkina Faso.
  • Centre National de Sécurité Routière du Bénin
  • Ministère de la Santé du Bénin
  • Gendarmerie, Police, Sapeurs-Pompiers du Bénin
  • Agences de Sécurité Routière de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo, du Nigéria